Association Gtroph

La passion pour les brouteurs du lac Tanganyika

Neolamprologus Pectoralis

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1471
Enregistré le: 08 Fév 2020, 19:50
Localisation: aube 10130

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par PHILIPPE 10 » 05 Déc 2021, 09:09

en tout cas ils sont magnifique!!!
GRENIER Philippe
MEMBRE GTROPH 311/10 :boire:
Lien vers ma liste de maintenance:
viewtopic.php?f=106&t=7823

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1482
Enregistré le: 30 Déc 2019, 11:51

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par Ben29 » 08 Jan 2022, 15:04

Image

Image

:aime: :aime2: :aime: :aime2: :aime: :aime2:
Benjamin ROTTER
Membre AFC 189/29
Membre Gtroph 260/29

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1471
Enregistré le: 08 Fév 2020, 19:50
Localisation: aube 10130

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par PHILIPPE 10 » 08 Jan 2022, 16:42

:aime: :aime: :aime: :aime: :aime:
GRENIER Philippe
MEMBRE GTROPH 311/10 :boire:
Lien vers ma liste de maintenance:
viewtopic.php?f=106&t=7823

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11756
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par Petro91 » 09 Jan 2022, 09:20

Ben29 a écrit:Image
Neolamprologus pectoralis tembwe II, n'en déplaise a certains :mrgreen:
C'est vraiment un très beau poisson. :aime:

J'entends les critiques sur le Tanga mais admettons qu'il est facile de comprendre que certains imbéciles arrivent à tomber raide de ce genre de poisson .... du Tanganyika !! :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1867
Enregistré le: 04 Mar 2011, 21:09
Localisation: St Denis (93)

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par phildulac » 09 Jan 2022, 12:45

:aime: :aime2: :aime: :aime2: :aime: :aime: :aime2: :aime: :aime2: :aime:
+1 vraiment superbe !
Le problème de popularité de ce genre de poissons (en plus de la rareté de celui-ci spécifiquement) vs les Tropheus par ex vient en partie du fait qu'on ne peut garder que peu d'individus dans un même bac. Et leur caractère et territorialité ne facilite pas le choix des coloc.
Mais pour qui aime aussi le calme et regarder de près :aime2: :aime2: :aime2:
En ce moment je suis en extase devant la famille buescheri (peut être le plus chouette lamprologue que j'ai maintenu) :aime2: :aime:

Ben ces photos sont vraiment superbes ! Jolis cadrages, techniquement nickel (bien exposées, bon focus). Du bon boulot de prise de vue :boire:

Mais je me désole toujours qu'avec un tel niveau de prise de vue tu négliges autant la post-prod pourtant indispensable ! C'est un peu comme si Robert Doisneau faisait ses tirages sur la machine pourrie de la galerie du supermarché :?
Impaussible n’est pas français.
Membre Gtroph 196/93
Liste de maintenance : viewtopic.php?f=106&t=6896

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1482
Enregistré le: 30 Déc 2019, 11:51

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par Ben29 » 09 Jan 2022, 13:30

Je sais pas faire, ce n'est pas une excuse car ça s'apprend :roll: . Je ne prends pas le temps.

Tu y ferai quoi en post prod toi ? :mrgreen:
Benjamin ROTTER
Membre AFC 189/29
Membre Gtroph 260/29

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1867
Enregistré le: 04 Mar 2011, 21:09
Localisation: St Denis (93)

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par phildulac » 09 Jan 2022, 14:27

Image
Image brute

Image réglée (c'est pas une science exacte mais...)
Peu de choses, et dans l'idée de ne pas "transformer" l'image. Simplement l'ajuster :). Comme on ajuste la hauteur d'une sortie de pompe pour avoir le bon compromis brassage/oxygénation/bruit :boire:
- principalement retirer cette espèce de voile (qui est produit par toutes les infos inutiles concernant les très hautes et très basses lumières qu'il faut donc supprimer). Ce qui permet sans éclaircir l'image (je l'ai même un peu réassombrie pour conserver l'ambiance) à la fois de bien mieux faire ressortir le poisson tout en faisant apparaitre de nombreux détails et nuances.
- retirer un peu de cette dominante verte
- un peu de renforcement (picking) pour rendre un peu de netteté
- et j'ai même dessaturé un peu les couleurs ! Oui oui j'ai retiré de la couleur !
Shooter en RAW, comme, je crois tu le fais, et en faire des jpeg sans y toucher n'a pas de sens (et est même un frein).
Le fichier RAW contient et affiche 100% des informations que le capteur est capable de percevoir. Le problème est que nos écrans n'en retranscrivent qu'une partie (un peu au hasard 60% :? ) et affichent des données "en dehors de leurs capacités" (ce voile gris notamment).
Autrement dit quand tu transformes (développe !) ton RAW en image (jpeg) il contient plus d'infos que le jpeg ne peut en gérer (et le surplus nuit à l'image).
Développer c'est indiquer à la machine quelle partie des données du RAW utiliser pour en faire une image.
Ce que j'ai fait là sur Photoshop c'est logiquement 3 curseurs à ajuster au moment de développer. C'est pas de la retouche. Ni dans les faits ni dans le but.
C'est un peu comme nettoyer sa glace frontale quand des potes vont passer :pong:
Image
Impaussible n’est pas français.
Membre Gtroph 196/93
Liste de maintenance : viewtopic.php?f=106&t=6896

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1482
Enregistré le: 30 Déc 2019, 11:51

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par Ben29 » 09 Jan 2022, 14:31

En effet c'est mieux :shock:

Faudra que tu m'apprenne.... :mrgreen:
Benjamin ROTTER
Membre AFC 189/29
Membre Gtroph 260/29

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1867
Enregistré le: 04 Mar 2011, 21:09
Localisation: St Denis (93)

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par phildulac » 09 Jan 2022, 15:01

J'insiste sur le fait que je n'ai rien rajouté ni transformé sur ton image, juste retiré ce qui génait :)
Je ne sais pas avec quel logiciel tu développes tes RAWS mais tu as forcément un moyen d'ajuster rapidement : exposition, contraste, saturation, couleur dominante etc et certainement très finement ;)
De manière générale il faut supprimer du RAW les infos extrêmes (très hautes et très basses lumières) =+/- augmenter le contraste.
Le cas échéant ajuster l'exposition...
Souvent pour les photos en aquarium ajuster la température de couleur et la saturation (les diverses sources de lumières et leurs mélanges peuvent affoler les processeurs)
Tout l'intérêt du RAW est de contenir (la plupart du temps) toutes les infos (trop) nécessaires à la constitution d'une image capable d'en utiliser que 60%.
Le tout est de choisir ou prendre ces 60% dans les 100% du RAW :)
Voilà la recette
Impaussible n’est pas français.
Membre Gtroph 196/93
Liste de maintenance : viewtopic.php?f=106&t=6896

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1482
Enregistré le: 30 Déc 2019, 11:51

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par Ben29 » 09 Jan 2022, 15:34

Ok, faut que je potasse et que je prenne lz temps ! Merci :oops:
Benjamin ROTTER
Membre AFC 189/29
Membre Gtroph 260/29

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11756
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Neolamprologus Pectoralis

Message par Petro91 » 09 Jan 2022, 16:24

phildulac a écrit:J'insiste sur le fait que je n'ai rien rajouté ni transformé sur ton image, juste retiré ce qui génait :)
Moi en ce qui concerne mes photos, moi au moins j'ai parfaitement identifié celui qui déconne ....... c'est moi. 8)

Je ne vois rien et ne mets jamais la bonne paire de binocles. :ptdr: :ptdr:
Eric
Membre du GTroph

Précédente

Retourner vers Les Lamprologini

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité