Association Gtroph

La passion pour les brouteurs du lac Tanganyika

Chez Petro91

Vos aquariums et vos projets trouvent leur place ici.
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Chez Petro91

Message par Petro91 » 03 Déc 2018, 14:40

DENIS a écrit:Où sont les années ou beaucoup prétendaient que les Petro ne se gardaient pas en aquarium et s'ils arrivaient à survivre c'était pour peu de temps
C'est cette partie de ta réflexion que j'avais soulevée à Philippe Beaucousin, Pt de l'AFC, lors des discussions que nous avions eu.
Je crois que si une des nombreuses actions de Gtroph était à retenir, ce sera celle-ci.

Qui aurait parié voilà seulement 10 ans que nous serions autant à élever des Petro et avec cette facilité. Nous avons compris ensemble, les difficultés, les pièges et les incompatibilités rédhibitoires de ces fameux Petrochromis, si décriés il y a peu.
Je me souviens d'articles qui expliquaient à tous qu'ils étaient "impossibles" à garder en aquarium.
Ad Konings lui même expliquait dans un des ses derniers bouquins que les Petro étaient incompatibles avec nos élevages en aquarium.

Nous sommes combien à lui donner tort aujourd'hui.
Bien entendu, cet élevage n'est une science exacte et y-a des accidents de parcours mais globalement on sait quoi et comment faire, pour organiser un élevage sur le temps long.
Ca c'est une réussite incontestable du Gtroph et des Gtrophistes. :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Chez Petro91

Message par Petro91 » 12 Déc 2018, 18:35

Etrange souci pour "un" des Moliro.
Un des Tropheus Moliro du 7m est devenu un ballon. Une énorme attaque bactérienne, bloat .... je ne sais plus comment on peut appeler ça.
Le souci est tel qu'il m'a été impossible de l'attraper avant qu'il ne soit largement trop tard pour espérer un traitement quelconque.

Etrange car personne d'autre que lui n'a de souci.
Je n'ai rien fait dans ce bac depuis des lustres.
Dois-je attribuer cette maladie à un souci d'âge ? Une fin de vie étrange car d'habitude les Tropheus finissent maigres et faméliques pas gros comme des baudruches.
Je ne sais pas quoi en penser. :-|
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1527
Enregistré le: 16 Jan 2013, 23:38
Localisation: Val d'oise

Re: Chez Petro91

Message par Corwin » 12 Déc 2018, 21:43

Salut Eric
j'ai eu un problème similaire dans mon 1500 avec mes Red Rainbow, femelle sauvage qui à fait de l'hydrophisie, ce n'était pas un bloat
elle est morte mais pas d'impact sur les autres.
De toute façon tu as toujours de Metromidazole sous la main.
Amicalement Corwin :D
"moi aussi, je suis hanté par les eaux"
l'erreur c'est de penser que nous sommes à l'extérieur de l'aquarium.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2589
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Chez Petro91

Message par biodivmax » 12 Déc 2018, 22:01

Je ne sais pas mais je viens d'avoir la même chose dans le 4 mètres, sur un Tropheus bulu point et un Petrochromis famula. Le Tropheus est mort malgré 3 traitements au metronidazole dans le bac, le Petrochromis est guéri aujourd'hui.
Mais c'est de ma faute, je le sais: j'ai voulu changer de mâle Petrochromis dominant dans le bac il y a 1 mois, en rentrant d'Asie, car je soupçonnais le mâle Texas d'être responsable des décès survenus pendant mon absence en raison de sa position d'hyper dominant du bac, les 4 mètres sur 1 étant considérés comme son territoire. J'ai donc mis à sa place le mâle Kazumbe, qui était relégué dans un 550 litres avec des poissons du Malawi et du Victoria, et mis le mâle Texas en nasse en attendant, espérant le relâcher ensuite quand le Kazumbe aurait pris ses marques, et faire en sorte qu'il y ait deux territoires de gros Petro au lieu d'un seul. çà n'a pas du tout marché comme je le pensais... Le mâle Kazumbe a repris le territoire qu'il avait autrefois (il y a 6 mois que je l'avais enlevé car il était trop agressif avec le Texas, alors plus petit que lui), et tout allait bien quand il y a 15 jours j'ai voulu remettre le Texas en liberté dans la cuve, le sortant de la nasse. Il a à moitié massacré le Kazumbe aussitôt, et j'ai donc du isoler le Kazumbe dans la nasse pour ne pas le perdre. Du coup le Texas a repris sa place habituelle, et je suis parti bosser. Le soir, les deux femelles Texas étaient mortes, ainsi que la femelle Oreochromis tanganicae, et que les trois Tropheus bulu point mâles dominants territoriaux, épluchés par le mâle Texas,. Les autres poissons étaient planqués à la surface, pas bien fiers... J'ai donc capturé le mâle Texas, l'ai mis dans la nasse à la place du Kazumbe (qui allait mieux même si un peu écaillé), et la vie a repris son cours depuis une quinzaine, quand vendredi dernier gros bloat sur le dernier mâle Bulu Point (pourtant devenu très coloré et territorial devant la libération de l'espace et l'accès aux 3 femelles qui me reste) et grosse exophtalmie sur la femelle Petrochromis famula, pourtant dominante dans son coin du bac. Aussitôt traitement, et un peu de mieux samedi, puis rechute brutale sur le Tropheus, et une hydropysie comme je n'en ai jamais vu! Il est mort hier, les autres vont bien, sauf un crétin de Limnotilapia qui a sauté dans la nasse où est le Texas, et s'est fait tuer comme de bien entendu...

Le moindre changement peut mal tourner avec ces fichus poissons, peut-être n'as tu juste pas vu un équilibre perturbé suite à la mort de ton famula la semaine dernière, et que çà a déclenché le reste...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Chez Petro91

Message par Petro91 » 13 Déc 2018, 09:30

biodivmax a écrit:Le moindre changement peut mal tourner avec ces fichus poissons, peut-être n'as tu juste pas vu un équilibre perturbé suite à la mort de ton famula la semaine dernière, et que çà a déclenché le reste...
Je vais rebondir sur ce dernier point car j'ai juste négligé un détail qui me semblant anecdotique. Effectivement ce Moliro vivait dans le même quartier du bac. Mais alors, cette attaque bactérienne serait juste la traduction de son mal-être individuel. Il n'aura pas supporté que disparaisse son ennemi préféré.

Sinon, j'ai pêché pour Greg91 et avec lui, 5 Gibberosa dans le 7m. Nous les avons sortis de l'eau sans bouger une pierre et en prenant tout notre temps. On peut dire franchement que tout s'est passé en douceur.
Voilà le seul "évènement" notable ... hors changements d'eau et bouffe.

Ce que je voulais noter, c'est le coté imprévisible, irrémédiable de ce genre de maladie et souligner que les contagions que nous craignons souvent/toujours ne font pas toujours partie du cortège. Un cas peut se présenter, identique au bloat de troupeau et qui fini de la même façon.
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: Chez Petro91

Message par mauri » 13 Déc 2018, 09:49

pour contribuer à la reflexion :

Je vous rejoints : dans la phse de maintenance (hors acclimatation), un changement un peu important (et assez brutal) peu enclencher un cycle de bloat. cependant, j'ai tendance à essayer de faire maintenant la différence entre un "bloat" classique (!!) et d'autre symptômes :
- l'hydropisie
- l'occlusion intestinale

Le bloat va toucher progressivement, et relativement lentement, la majeure partie du groupe; l'hydropisie est plus rapide et peut ne toucher qu'un seul poisson qui, par exemple, a absorbé une saloperie; l'hydropisie peut etre presente dans le bloat (les yeux..), mais elle peut aussi etre seule. L'occlusion intestinale est assez rapide, plus que le bloat, et ne touche, en général, qu'un seul poisson.

Le pb est que faire la différence, surtout au début, n'est pas évident
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8909
Enregistré le: 24 Jan 2005, 23:09
Localisation: Loiret 45

Re: Chez Petro91

Message par Tropheus45 » 13 Déc 2018, 09:52

Ce que je voulais noter, c'est le coté imprévisible, irrémédiable de ce genre de maladie et souligner que les contagions que nous craignons souvent/toujours ne font pas toujours partie du cortège. Un cas peut se présenter, identique au bloat de troupeau et qui fini de la même façon.

oui j'ai eu cela aussi je me souviens très bien sur un vieux sujet, je n'avais pas traité dans le grand bac car découvert trop tard puis rien aucun autre poisson touché.
Sébastien
Membre du Gtroph 002/45

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Chez Petro91

Message par Petro91 » 13 Déc 2018, 16:33

Tropheus45 a écrit:
Ce que je voulais noter, c'est le coté imprévisible, irrémédiable de ce genre de maladie et souligner que les contagions que nous craignons souvent/toujours ne font pas toujours partie du cortège. Un cas peut se présenter, identique au bloat de troupeau et qui fini de la même façon.
oui j'ai eu cela aussi je me souviens très bien sur un vieux sujet, je n'avais pas traité dans le grand bac car découvert trop tard puis rien aucun autre poisson touché.
Oui, tu as raison, c'est un vieux sujet et qui revient quand on ne s'y attend plus, dans un bac calme et sans modification aucune. Et c'est là mon étonnement.
mauri a écrit:Je vous rejoints : dans la phse de maintenance (hors acclimatation), un changement un peu important (et assez brutal) peu enclencher un cycle de bloat. cependant, j'ai tendance à essayer de faire maintenant la différence entre un "bloat" classique (!!) et d'autre symptômes :
- l'hydropisie
- l'occlusion intestinale
Pour obtenir une bonne réponse, il faut d'abord poser la bonne question.
Je ne suis pas dans le "de quoi souffre ce poisson" mais dans le "pourquoi a-t-il attrapé cette merde".

Qu'on l'appelle - hydropisie - occlusion intestinale - Bloat …. ou comme on veut, le résultat est une prolifération bactérienne.
Le résultat est archi connu : A terme tous les tissus étant atteints, la bête confle donc les yeux sont exorbités et le poisson se tortille de douleur. Normal. Il fini en ballon et s'il n'est pas traité rapidement, il meurt.
Mais là n'est pas la bonne question : Elle est en réalité : pourquoi ?

Rien ne pouvait me faire penser que mon bac, vieillissant, avec des poissons installés depuis des siècles ensembles et qui se connaissent par cœur pourrait souffrir un jour de stress et développer une merde de ce type.
Il est vrai que j'avais oublié le départ du vieux Famula. Pour moi, il est tellement improbable que la mort d'un poisson puisse créer un stress à un autre que la question ne se posait même pas. Il est vrai que toutes choses bien pesées, les 2 poissons vivaient à 30 cm l'un de l'autre depuis des années et se foutaient sur la gueule tous les jours depuis des années. Ca peut créer des liens ….. mais chez les poissons.
Mais si c'est ça, je vais me lancer dans une réflexion encore plus large : Les diverses interferences entre les occupants d'un bac, pourrait-elle aller jusqu'à la nécessaire vie communautaire … jusqu'à la dépendance communautaire ??
Peut-on envisager sereinement qu'un poisson puisse mourir parce que son meilleur ennemi est mort. :shock:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1527
Enregistré le: 16 Jan 2013, 23:38
Localisation: Val d'oise

Re: Chez Petro91

Message par Corwin » 13 Déc 2018, 18:09

Salut à tous
Hydropisie et occlusion pas obligatoirement bacterien
La machine vieillit comme chez nous
Perisaltisme intestinal plus lent reins ou foie qui lâchent
Et tu as des symptômes divers et variés
Très différents d'un bloat qui flambe
Amicalement Corwin
"moi aussi, je suis hanté par les eaux"
l'erreur c'est de penser que nous sommes à l'extérieur de l'aquarium.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Chez Petro91

Message par Petro91 » 13 Déc 2018, 18:51

Corwin a écrit:Salut à tous
Hydropisie et occlusion pas obligatoirement bacterien
si forcément, c'est même un souci de microbiote intestinal.
Dans le cas présent, si c'est une affection microbienne, je ne vois pas comment un élément étranger ait pu arriver. Il n'y a rien de neuf dans ce bac depuis des années.

La machine vieillit comme chez nous
Ca s'est vrai et il est possible d'ailleurs que les bactéries connues de tous aient pris le pouvoir suite à une moins bonne résistance. Affaiblissement classique.
Perisaltisme intestinal plus lent reins ou foie qui lâchent
Oui mais alors pourquoi finir en prolifération.
Et tu as des symptômes divers et variés
Très différents d'un bloat qui flambe
d'accord mais là, le constat est sans appel. Cela semble un gros Bloat qui fini en ballon habituel.
Amicalement Corwin
C'est peut être juste le hasard après tout.
Je psycote pour rien. :roll:
:wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: Chez Petro91

Message par mauri » 13 Déc 2018, 19:48

Suis Ok avec Corwin, et c'est pour cela que j'évoquais autre chose que bloat classique; un vieux poisson s'affaiblit, (comme les hommes), et il peut chopper qq chose qui, sans danger en temps normal, devient quasi vital. Ou alors un dysfonctionnement, d'où l'occlusion.
La difference est en général la vitesse, bcp plus lente pour le bloat mais assez rapide pour occlusion, avec un très fort gonflement (et écailles fortement hérissées); le poisson a aussi bcp moins de force...
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2589
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Chez Petro91

Message par biodivmax » 14 Déc 2018, 09:01

Je reste quand même persuadé que la dimension sociale est importante, même chez les poissons. Chez l'homme une intéressante étude dont tous les résultats ne sont pas encore obtenus, montre par exemple une nette corrélation entre le cancer du sein et les problèmes familiaux mère-fille...
Nous sommes des animaux sociaux, et les Tropheines aussi (à leur douce façon, quoique nous fassions souvent encore pire).

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1493
Enregistré le: 01 Fév 2016, 13:26

Re: Chez Petro91

Message par cycykewl » 14 Déc 2018, 09:24

Ça me fait penser à une étude où des scientifiques essayaient d'expliquer et comprendre pourquoi n'avons-nous jamais réussi à maintenir un grand blanc en aquarium.
Et la piste la plus probable est une grosse déprime du poisson qui se laisse mourir.
Cyrille
Membre Gtroph 271/95

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Chez Petro91

Message par Petro91 » 15 Déc 2018, 10:09

Et c'est ainsi que nous observons parfois que des bacs de petite taille aboutissent à de meilleurs résultats que des cuves, dites confortables mais mal organisées pour les occupants.

Chez l'humain, le mal être au boulot qui ronge .... les angoissent qui dévorent ... et un déséquilibre intestinale qui empêche de vivre.
On parle souvent du microbiote comme étant le 2ème cerveau des êtres vivants. Chez nos Tropheus, élevés en cages et contraint à vivre avec des voisins non choisis, c'est sans doute encore plus vrai. Maintenant que des interférences aient lieu et que des dynamiques se forment, s'est évident mais des contrariétés mortelles …. je tombe de ma chaise.
Eric
Membre du GTroph

Précédente

Retourner vers Nos bacs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités