Association Gtroph

La passion pour les brouteurs du lac Tanganyika

En direct du lac...

Pour information ou pour débattre
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

En direct du lac...

Message par mauri » 04 Déc 2018, 13:28

Salut

Comme je vous connais un peu, je suis sur que vous êtes souvent à la recherche d’informations sur vos poissons, sur leur biotope et leur comportement dans le milieu naturel, illustré aussi avec de splendides photos .
Pour cela, vous êtes à l’affut de tout ce qui est écrit sur les forums et autres sites, et dans les bouquins des auteurs connus.

Perso, je suis comme vous, bien sur ; cependant, j’ai toujours été attiré par la parole des « gens du lac » ou par celle de plongeurs occasionnels et relativement peu connus car il me semble qu’il y a là un complément fort utile à la parole « officielle » ; De plus, j’ai toujours tendance à replacer le poisson d’ornement dans un environnement plus large et, pour ce qui nous concerne ici, à pouvoir réfléchir à ce qui se passe effectivement sur le lac.

Dernièrement, hasard !!, Ad Koening a publié un papier qui va dans ce sens en évoquant certaines actions relatives aux lacs Malawi et Tanganyika.

Voilà pourquoi, à coté de certaines recherches très ciblées (comme l’article de Kirit Veitha), je vais ouvrir un petit projet pour essayer de capter la parole du lac, en direct . Mon intention est d’établir, via les messageries, un dialogue avec certaines personnes et de restituer cela sous forme d’interview (article numérique). C’est une idée un peu folle, originale, mais on va bien voir ce que cela donne.

Les thèmes ne sont pas encore arrêtés, et j’aimerais avoir votre avis sur ce point, afin de savoir quelles ont vos centres d’intérêt.
J’aimerais donc savoir, ici, par Mp ou mail, si vous avez des questions sur tout ce qui concerne le lac, les poissons dans leur milieu naturel ; par exemple :
- Recherchez vous des photos particulieres de poissons?
- Des zones naturelles ?
- Des informations sur la pêche, les exportations ?
- Sur les conséquences de la pêche des poissons d’ornement ou ses rapports avec la pêche vivrière ?
- Sur l’état des espèces menacées et sur la réalité des dispositifs de protection des espèces ? sur les menaces qui peuvent peser sur le lac ?
- Sur ce que pensent de nous, amateurs, les gens du lac, et sur les moyens que nous pourrions avoir de les aider…
- Etc, etc

Le champ est très vaste, et nous ne pourrons certainement pas traiter toutes les questions, d’autant qu’il ne s’agit pas de faire une grande étude, encore moins un travail scientifique (qui d’ailleurs est déjà assez consistant)

Il s’agit simplement de me guider, de me dire ce que vous aimeriez, en vrac, et nous verrons ensuite ; tout cela va prendre du temps, donc y a pas le feu.
Vous avez donc la parole :) :)

Merci
Gérard
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 48
Enregistré le: 05 Mai 2016, 19:41

Re: En direct du lac...

Message par domi30 » 04 Déc 2018, 15:55

très bonne idée mais certainement pas facile à réaliser mais qui ne tente rien....
mes pôles d'intérêts sont surtout : les conséquences de la pêche des poissons d’ornement et ses rapports avec la pêche vivrière ainsi que l’état des espèces menacées et la réalité des dispositifs de protection de ces espèces ainsi que les menaces qui peuvent peser sur le lac. Voilà déjà un vaste programme.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: En direct du lac...

Message par mauri » 04 Déc 2018, 16:30

merci Dominique

bien noté (ma petite liste n'est ps limitative...)

pour la complexité, on verra bien en marchant; c'est comme le reste :)

Les sujets que tu as relevés sont notamment ceux que j'ai en tete et je suis de ceux qui pensent qu'il est tres important que les amateurs disposent d'un max d'info et de points de vue sur ces questions.
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: En direct du lac...

Message par mauri » 07 Déc 2018, 15:20

depuis qq annés, je suis en relation suivie avec qq personnes sur le lac où qui y vont souvent.

Voici qq nouvelles fraiches d'une personne qui est tout à fait dans le sud (extraits) :

"Les choses vont bien avec notre projet. Nous avons commencé à élever opthalmotilapia et le tropheus marago et le duboisi masswa. Nous ne savons toujours pas ce que nous ferons avec les cichlidés car le gouvernement tz ne semble pas vouloir que nous les réintroduisions dans le lac au cas où nous introduirions une maladie. Donc, pour le moment, nous avons des poissons très heureux qui nagent dans nos bassins. Mais nous sommes des stars robustes! J'essaie juste d'empêcher les cichlidés de disparaître.

Ce que nous savons, c’est que le gouvernement Tz est très sérieux dans la préservation des poissons de consommation ici au lac (le boulengerochromis microlepis, les lates angustifrons, les lates stappersii et les daga). Ils ont récemment effectué un grand balayage depuis Kigoma sur toute la longueur du lac côté Tz. Ils ont confisqué des centaines de filets et les ont brûlés, ont contrôlé les permis des bateaux et infligé des amendes à tous les bateaux sans permis. Il n'y a pas non plus de pêche illégale dans notre région et les poissons commencent à augmenter en nombre et en taille, ce qui est vraiment une bonne nouvelle! Le gouvernement n'a pas encore commencé à réglementer les collecteurs, mais je pense que ce n'est qu'une question de temps et chaque fois que nous rencontrons des représentants du gouvernement, nous discutons toujours de nos préoccupations concernant la peche non réglementée des cichlidés. Donc, je suis sûr qu'un jour, cela aussi sera bien surveillé car le nouveau gouvernement Tz est très strict sur le fait que leurs ressources naturelles ne s'épuisent pas facilement et sans controle"

il s'agit d'extrait d'un échange plus important et en cours sur la protection des especes; entres autres, nous discutons de l'état réél de la réglementation et d'une solution à base de réintro de jeunes dans le lac qui me semble, perso, pas viable à l'heure actuelle. Il s'agit d'échanges tres libres, tres directs, entres nous, et donc les nuances ne sont pas forcement présentes.
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: En direct du lac...

Message par mauri » 07 Déc 2018, 15:46

si vous ne l'avez pas vu, je vous donne aussi des extraits d'une com recente de Ad Konings (source Cichlid Press via CRC) sur le sujet, tout à fait en rapport avec le projet que je vais essayer de développe (et qui justifie mes reserves sur la réintro de pissons d'ornement) :

"Après une interruption de plus d'un an, je tiens à vous informer des développements en matière de protection des cichlidés dans les lacs Malawi et Tanganyika. Certains aménagements ont eu lieu sur les deux lacs et ceux du lac Malawi n’ont pas été très favorables au bien-être des populations de poissons.

Lac Malawi :

Il y a un peu plus d'un an, Larry Johnson et sept autres participants à son safari sur le lac Malawi se sont rendus à Taiwanee Reef afin de libérer un énorme 700 C. saulosi que David Nkwhazi de Stuart Grant Ltd avait élevé pour être réintroduit. Malheureusement, la visibilité sur le récif était très mauvaise et aucun compte de C. saulosi n’a été établi avant la libération. Cependant, la vidéo de la libération (merci Pete Barnes) montre qu'il n'y avait aucun résident C. saulosi visible dans la zone de libération. Il a également été signalé que des espèces sauvages de C. saulosi avaient été proposées à la vente en Allemagne et en Chine. Il n’a pas été possible de déterminer s’ils ont été collectés sur le récif ou capturés, mais j’ai bien peur que la publicité de nos efforts de réintroduction informe également les personnes qui n’ont aucun scrupule à extraire les derniers spécimens pour en tirer un dollar.

Un scénario similaire a été rencontré par Mattia Matarrese et son équipe qui, avec Pierre le Roux, se sont rendus à Chidunga Rocks afin de préparer la sortie d'un deuxième lot de Melanochromis chipokae. Ils n’ont pas trouvé un seul individu de M. chipokae, bien que Pierre ait relâché 68 poissons en mai. Ici aussi, je crains que la plupart d’entre elles aient été extraites par des collectionneurs. Il a été décidé de ne plus relâcher de chipokae sur les rochers de Chidunga jusqu'à ce que les collectionneurs de poissons d'ornement cessent de cibler ces espèces rares. Nous élevons encore ces espèces et d'autres au Malawi et Pierre a eu la gentillesse d'en conserver les stocks dans ses installations.

. Lors d'un atelier organisé au Malawi en mai dernier, il est devenu évident qu'un grand nombre d'espèces ont disparu. De manière plus significative pour le Malawi, la densité de population des principaux poissons de consommation, Chambo (espèces d'Oreochromis) et Kampango (Bagrus meridionalis), a diminué de plus de 99% par rapport aux données de 20 ans plus tôt. Il n’existe toujours pas de collecte régulière de données sur les poissons et les quantités capturées autour du lac. Les Utaka ont été fortement surexploités et maintenant, les eaux du lac deviennent lentement troubles car les poissons qui consommaient le plancton ont été pratiquement éliminés. La seule espèce qui a présenté une augmentation de la densité de population était l'Usipa, la sardine de lac, car elle dispose désormais de plus de nourriture. Cependant, les chalutiers commerciaux ciblent maintenant cette espèce et celle-ci devrait avoir diminué lors du prochain recensement.

Heureusement, il y a de bonnes nouvelles du Malawi. Ripple Africa, une organisation à but non lucratif basée au Royaume-Uni et dirigée par Geoff Furber, a réussi à convaincre le gouvernement qu’il serait préférable que les pêcheurs renforcent les capacités des communautés locales et leur permettent de contrôler les rives du lac. Ils ont mis en place environ 200 comités de conservation du poisson et ont mis en place des règlements à Nkhata Bay et à Nkhotakota. Maintenant que chaque village le long de la rive du lac possède le droit de pêcher et est capable d'arrêter et de condamner les pêcheurs d'autres villages qui envahissent leur portion du lac, le poisson semble maintenant revenir lentement à des densités normales. Les filets illégaux, tels que les moustiquaires utilisées pour capturer les poissons les plus infimes dans les eaux très peu profondes, ont été en grande partie abandonnés dans les zones transformées par Ripple Africa.

Lac Tanganyika

Alors que les autorités du Malawi ne font pratiquement rien pour lutter contre la surpêche généralisée dans le lac, la situation en Tanzanie au bord du lac Tanganyika est bien meilleure. Les autorités tentent de lutter contre la pêche illégale, en partie avec l'appui de visiteurs qui souhaitent voir les cichlidés dans le lac. Ils ont imposé des redevances - 50 $ / semaine / visiteur - qui sont utilisées par une force de police spéciale patrouillant sur tout le littoral de la Tanzanie et arrêtant tout pêcheur muni de filets illégaux ou pêchant dans des zones interdites. Je viens de rentrer d'un voyage en Tanzanie et en Zambie et j'ai remarqué la différence de densité de poissons en Tanzanie par rapport à celle de la Zambie où il y a très peu de surveillance, comme au Malawi.

La Zambie avait plus de 20 chalutiers commerciaux qui ciblaient le poisson en eau libre, Kapenta (Limnothrissa et Stolothrissa), et dans les années 90, la pêche était assurée que la pêche à Kapenta ne serait pas terminée. Des quantités énormes de Kapenta ont été capturées la nuit, attirées par les lumières, congelées dans de grands entrepôts, puis expédiées à Lusaka ou même exportées vers d'autres pays. Il y a plus de 10 ans, il était devenu évident que Kapenta était limité et chaque société commerciale avait abandonné sa collection. Néanmoins, Kapenta n'est pas encore rentré et les pêcheurs locaux font du braconnage dans les eaux tanzaniennes pour en pêcher. Avec les stocks de cichlidés, la situation n’est guère différente: les cichlidés vivant dans les sables peu profonds ont pratiquement disparu en Zambie, tandis que tous les poissons qui osaient nager jusqu’à l’eau libre ont été capturés. De nos jours, les pêcheurs utilisent des filets maillants à petites mailles, qui sont drapés près des côtes et qui, en lançant des pierres et en éclaboussant fort à la surface, espèrent effrayer quelques poissons.


En Zambie, les poissons d’alimentation sont menacés d’extinction et les collectionneurs de poissons d’ornement ont fait des ravages sur les espèces les plus populaires telles que le Neolamprologus mustax tout orange, le jaune et le blanc Altolamprologus calvus, le soi-disant Transcriptus Gombe, et divers d'autres qui sont également ciblés par les pêcheurs alimentaires. Nous avons également visité le complexe de Toby Veall et avons été heureux de constater que de nombreuses cuves étaient dédiées à l’élevage du Maswa Duboisi et que toutes apparaissaient en bonne santé."
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: En direct du lac...

Message par Petro91 » 07 Déc 2018, 18:16

Et c'est reparti ……. je fatigue ….. :roll:


On a failli finir l'année au calme ….. mais non ….. mais non …. c'eut été trop beau. :?
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: En direct du lac...

Message par mauri » 07 Déc 2018, 19:10

Pas compris...
c'est quoi le pb ?
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2589
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: En direct du lac...

Message par biodivmax » 07 Déc 2018, 20:41

Merci Gérard pour ces informations intéressantes. La Tanzanie semble commencer à prendre conscience des enjeux écologiques et c'est plutôt rassurant. Continue à diffuser ce type de brèves même si ça n'intéresse pas tout le monde. Ceux qui veulent liront, les autres n'auront qu'â passer à autre chose. :D

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: En direct du lac...

Message par mauri » 07 Déc 2018, 22:44

Jérome :

je trouve en effet que ces infos, en direct du lac, sont intéressantes et sans doute originales; je vais essayer d'en mettre ici régulièrement. La Tanzanie semble effectivement prendre conscience de ses ressources, surtout pour la peche vivriere (ce qui est normal), et meme si certaines infos sont toujours à prendre un peu avec du recul, car c'est l'Afrique. Je suis en train de cogiter un petit projet sur ce sujet; on en reparlera si cela se confirme.

Par contre, le terme de "breves" semble peu adapté dans ce cas, ce qui donne un post trop long pour un forum.
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8909
Enregistré le: 24 Jan 2005, 23:09
Localisation: Loiret 45

Re: En direct du lac...

Message par Tropheus45 » 07 Déc 2018, 23:43

Oui je suis du même avis que Jérome, continu j'ai à l'époque fait aussi un topic sur les pays et ce qui touche de près le lac c'est très intéressant et heureusement qu'il y a des personnes comme toi pour faire vivre les forums :D
Sébastien
Membre du Gtroph 002/45

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: En direct du lac...

Message par Petro91 » 08 Déc 2018, 09:54

mauri a écrit:Par contre, le terme de "breves" semble peu adapté dans ce cas, ce qui donne un post trop long pour un forum.
Sans blague. :roll:

Pour faire plus court, il suffit de ne pas faire - copier/coller - mettre le lien et chacun pourra lire la source et éventuellement le texte complet.

Le fond : la liberté.
La forme : faire court pour être lu.
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4285
Enregistré le: 26 Nov 2004, 22:54
Localisation: Yvelines

Re: En direct du lac...

Message par mauri » 08 Déc 2018, 10:05

Trop, beaucoup trop de critiques; Jamais satisfait
L'avant dernier post est un extrait de message mail et en anglais; le second est aussi en anglais à l'origine.
j'ai demandé un lien vers une base doc du site Gtroph pour éviter ces pavés..
Et si je mets un lien vers mon site, il sera effacé...
J'en suis réduit à mettre de la doc sur un site externe et temporaire.

Je préférerais, et de loin, des commentaires sur le fond.

(merci de ne pas effacer : il n'y a rien d'incorrect dans ce post)
Gérard AFC 1235/78 Gtroph 001/78

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7985
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: En direct du lac...

Message par Petro91 » 08 Déc 2018, 10:11

mauri a écrit:Trop, beaucoup trop de critiques; Jamais satisfait
(merci de ne pas effacer : il n'y a rien d'incorrect dans ce post)
à bon. :roll:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 193
Enregistré le: 08 Juil 2012, 09:19
Localisation: WOLKRANGE (Belgium)

Re: En direct du lac...

Message par philippe.hotton » 08 Déc 2018, 15:01

mauri a écrit:si vous ne l'avez pas vu, je vous donne aussi des extraits d'une com recente de Ad Konings (source Cichlid Press via CRC) sur le sujet, tout à fait en rapport avec le projet que je vais essayer de développe (et qui justifie mes reserves sur la réintro de pissons d'ornement) :

"Après une interruption de plus d'un an, je tiens à vous informer des développements en matière de protection des cichlidés dans les lacs Malawi et Tanganyika. Certains aménagements ont eu lieu sur les deux lacs et ceux du lac Malawi n’ont pas été très favorables au bien-être des populations de poissons.

Lac Malawi :

Il y a un peu plus d'un an, Larry Johnson et sept autres participants à son safari sur le lac Malawi se sont rendus à Taiwanee Reef afin de libérer un énorme 700 C. saulosi que David Nkwhazi de Stuart Grant Ltd avait élevé pour être réintroduit. Malheureusement, la visibilité sur le récif était très mauvaise et aucun compte de C. saulosi n’a été établi avant la libération. Cependant, la vidéo de la libération (merci Pete Barnes) montre qu'il n'y avait aucun résident C. saulosi visible dans la zone de libération. Il a également été signalé que des espèces sauvages de C. saulosi avaient été proposées à la vente en Allemagne et en Chine. Il n’a pas été possible de déterminer s’ils ont été collectés sur le récif ou capturés, mais j’ai bien peur que la publicité de nos efforts de réintroduction informe également les personnes qui n’ont aucun scrupule à extraire les derniers spécimens pour en tirer un dollar.

Un scénario similaire a été rencontré par Mattia Matarrese et son équipe qui, avec Pierre le Roux, se sont rendus à Chidunga Rocks afin de préparer la sortie d'un deuxième lot de Melanochromis chipokae. Ils n’ont pas trouvé un seul individu de M. chipokae, bien que Pierre ait relâché 68 poissons en mai. Ici aussi, je crains que la plupart d’entre elles aient été extraites par des collectionneurs. Il a été décidé de ne plus relâcher de chipokae sur les rochers de Chidunga jusqu'à ce que les collectionneurs de poissons d'ornement cessent de cibler ces espèces rares. Nous élevons encore ces espèces et d'autres au Malawi et Pierre a eu la gentillesse d'en conserver les stocks dans ses installations.

. Lors d'un atelier organisé au Malawi en mai dernier, il est devenu évident qu'un grand nombre d'espèces ont disparu. De manière plus significative pour le Malawi, la densité de population des principaux poissons de consommation, Chambo (espèces d'Oreochromis) et Kampango (Bagrus meridionalis), a diminué de plus de 99% par rapport aux données de 20 ans plus tôt. Il n’existe toujours pas de collecte régulière de données sur les poissons et les quantités capturées autour du lac. Les Utaka ont été fortement surexploités et maintenant, les eaux du lac deviennent lentement troubles car les poissons qui consommaient le plancton ont été pratiquement éliminés. La seule espèce qui a présenté une augmentation de la densité de population était l'Usipa, la sardine de lac, car elle dispose désormais de plus de nourriture. Cependant, les chalutiers commerciaux ciblent maintenant cette espèce et celle-ci devrait avoir diminué lors du prochain recensement.

Heureusement, il y a de bonnes nouvelles du Malawi. Ripple Africa, une organisation à but non lucratif basée au Royaume-Uni et dirigée par Geoff Furber, a réussi à convaincre le gouvernement qu’il serait préférable que les pêcheurs renforcent les capacités des communautés locales et leur permettent de contrôler les rives du lac. Ils ont mis en place environ 200 comités de conservation du poisson et ont mis en place des règlements à Nkhata Bay et à Nkhotakota. Maintenant que chaque village le long de la rive du lac possède le droit de pêcher et est capable d'arrêter et de condamner les pêcheurs d'autres villages qui envahissent leur portion du lac, le poisson semble maintenant revenir lentement à des densités normales. Les filets illégaux, tels que les moustiquaires utilisées pour capturer les poissons les plus infimes dans les eaux très peu profondes, ont été en grande partie abandonnés dans les zones transformées par Ripple Africa.

Lac Tanganyika

Alors que les autorités du Malawi ne font pratiquement rien pour lutter contre la surpêche généralisée dans le lac, la situation en Tanzanie au bord du lac Tanganyika est bien meilleure. Les autorités tentent de lutter contre la pêche illégale, en partie avec l'appui de visiteurs qui souhaitent voir les cichlidés dans le lac. Ils ont imposé des redevances - 50 $ / semaine / visiteur - qui sont utilisées par une force de police spéciale patrouillant sur tout le littoral de la Tanzanie et arrêtant tout pêcheur muni de filets illégaux ou pêchant dans des zones interdites. Je viens de rentrer d'un voyage en Tanzanie et en Zambie et j'ai remarqué la différence de densité de poissons en Tanzanie par rapport à celle de la Zambie où il y a très peu de surveillance, comme au Malawi.

La Zambie avait plus de 20 chalutiers commerciaux qui ciblaient le poisson en eau libre, Kapenta (Limnothrissa et Stolothrissa), et dans les années 90, la pêche était assurée que la pêche à Kapenta ne serait pas terminée. Des quantités énormes de Kapenta ont été capturées la nuit, attirées par les lumières, congelées dans de grands entrepôts, puis expédiées à Lusaka ou même exportées vers d'autres pays. Il y a plus de 10 ans, il était devenu évident que Kapenta était limité et chaque société commerciale avait abandonné sa collection. Néanmoins, Kapenta n'est pas encore rentré et les pêcheurs locaux font du braconnage dans les eaux tanzaniennes pour en pêcher. Avec les stocks de cichlidés, la situation n’est guère différente: les cichlidés vivant dans les sables peu profonds ont pratiquement disparu en Zambie, tandis que tous les poissons qui osaient nager jusqu’à l’eau libre ont été capturés. De nos jours, les pêcheurs utilisent des filets maillants à petites mailles, qui sont drapés près des côtes et qui, en lançant des pierres et en éclaboussant fort à la surface, espèrent effrayer quelques poissons.


En Zambie, les poissons d’alimentation sont menacés d’extinction et les collectionneurs de poissons d’ornement ont fait des ravages sur les espèces les plus populaires telles que le Neolamprologus mustax tout orange, le jaune et le blanc Altolamprologus calvus, le soi-disant Transcriptus Gombe, et divers d'autres qui sont également ciblés par les pêcheurs alimentaires. Nous avons également visité le complexe de Toby Veall et avons été heureux de constater que de nombreuses cuves étaient dédiées à l’élevage du Maswa Duboisi et que toutes apparaissaient en bonne santé."


ah ah ah . .. j'avais ps lu jusqu'à aujourd'hui. Soit la traduction est foireuse, soit les infos sont foireuses . . . MDR

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6802
Enregistré le: 26 Jan 2012, 21:42
Localisation: Fécamp 76

Re: En direct du lac...

Message par coco76 » 08 Déc 2018, 20:57

Salut à tous,
Contrairement à certain je félicite Gérard pour sa patience et le temps qu'il peut passer à traduire ,faire ses recherche, et partager avec nous de nombreux post à tord ou à raison en tout cas il nous donne de la lecture intéressante à vouloir essayer d'animé le forum avec ses post malgré les bâtons dans les roues si quelqu'un à une autre version que celle de Gérard qu'il la post ici à titre de comparaison MR Philippe Hotton j'ai hâte de vous lire :wink:
En tout cas merci Gérard pour essayer d'animer le forum malgré tout :!: vous avez gagné tout mon respect MR :wink:


C'est un peu comme moi quand je me fais envoyer chier quand je cherche à comprendre des choses et quand je vois le réaction d'un "ami" alors que je signale toute sa rigueur dans sa maintenance :wink: et que malgré sa c'est mal pris :oops:
je vous pose une simple question.
Comment voulez vous que l'on avance dans certaine situation incompréhensible :?: :!:
Jean Christophe
Membre du Gtroph 205/76
Membre de l'AFC 1886.76
:coucou:

Suivante

Retourner vers Bibliothèque et débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité