Association Gtroph

La passion pour les brouteurs du lac Tanganyika

Jérome en Thaïlande

Vos photos de cichlidés, de décors ou d'aquarium en général.
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8795
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Jérome en Thaïlande

Message par Petro91 » 28 Mar 2019, 15:12

biodivmax a écrit:Image
Finalement les Américains sont arrivés tard avec leur Mont Rushmore, si l'on compare les date de construction.
Bon, y-a 4 têtes chez les Yankee. :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 28 Mar 2019, 17:39

Ben oui, là aussi, mais 4 fois 54, les khmer gagnent
Après les différents monuments d'Angkor Tom, nous faisons quelques kilomètres dans la forêt pour gagner un autre temple, très différent, le Ta Prohm. Il s'agit d'un temple bouddhique qui était dédié à la mère de Jayavarman VII. Il se caractérise par la présence d'énormes fromagers, dont les racines entourent et étranglent les ruines, rappelant la jungle luxuriante qui entourait les lieux lors de la découverte.
On a adoré cette sensation d'humilité: les œuvres des hommes restent minuscules face à la puissance de la nature, et cette promenade au milieu des arbres géants dans une chaleur étouffante et moite, émaillée des cris des perruches à collier qui nichent dans la canopée nous a ravi.
Le texte de Christine Nilsson, qui a consacré un livre à Angkor, décrit bien les lieux:
" De ses monstrueux tentacules livides, la forêt étreint les ruines avec un amour furieux. Ici l'écorce se fait pierre, la bouche du dieu s'ouvre sur une fleur... La destruction est stupéfiante, le chaos absolu... Un lieu sauvage, anéanti, renvoyé à sa nuit originelle. Toujours habité de forces inquiétantes qui suintent de partout..."

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8795
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Jérome en Thaïlande

Message par Petro91 » 28 Mar 2019, 19:12

biodivmax a écrit:ImageImage
Question :
Une de ces 2 sculptures a été réalisée par Michel-Ange lors de sa période orange/bleue, très connue et réputée.

Laquelle ? :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8033
Enregistré le: 26 Jan 2012, 21:42
Localisation: Fécamp 76

Re: Jérome en Thaïlande

Message par coco76 » 28 Mar 2019, 22:23

Trop facile si c'est la période orange/bleu c'est forcément celle là elle se nome Marie Laure :lol: :lol: :wink:

Image
Jean Christophe
Membre du Gtroph 205/76
Membre de l'AFC 1886.76
:coucou:
Ma liste de Maintenance
viewtopic.php?f=106&t=6892

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 30 Mar 2019, 18:09

Suite du programme, le monument de tous les superlatifs: Angkor Vat:
"Le temple qui est une cité" est le plus grand monument religieux du monde.
C'est l'âme et le cœur du Cambodge, son emblème national, l'épicentre de la civilisation khmère. C'est aussi le seul édifice de l'empire khmer à ne jamais avoir été abandonné, et il est occupé depuis sa construction au XII ème siècle.
Il est avant tout connu pour ses ravissantes Apsaras (danseuses célestes), toutes différentes les unes des autres, et il y en a 3000 de sculptées sur les murs, mais aussi pour ses fresques gigantesques, qui s'étirent sur plus de 800 mètres de murs, et représentent les combats victorieux de l'empire Khmer sur ses ennemis, ainsi que des scènes mythologiques de la mythologie hindoue, comme par exemple le barattage de la mer de lait par les devas (dieux) et les asuras (démons).
L'enceinte extérieure de l'édifice mesure 1,5 km sur 1,3 km, la construction nécessita le recours à 300 000 ouvriers et 6000 éléphants, et ne fut jamais complètement achevée...
Il y a du monde certes, mais l'ensemble est tellement immense que l'on est en général presque seul pour visiter les différentes parties des bâtiments, c'est assez incroyable!

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


A noter que les moines pris en photo n'habitent pas les lieux, ce sont des touristes comme nous (enfin plus couleur locale quand même), qui ont eu la gentillesse de bien vouloir poser quand on le leur a demandé gentiment. Ils sont adorables ces cambodgiens, serviables et souriants, les Gardes Suisses et les prêtres en soutane n'avaient pas été aussi coopératifs quand on a fait Saint Pierre de Rome :lol: !

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8795
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Jérome en Thaïlande

Message par Petro91 » 31 Mar 2019, 15:14

biodivmax a écrit:Image
Alors celui-là, c'est Shiva ou Kali. Il a une tête de mec ...
Je crois me souvenir que Shiva n'a que 4 ou 6 bras et sa vilaine femme Kali en a plein mais qu'elle a mauvais caractère. :roll:

Pas facile comme histoire. :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 01 Avr 2019, 14:12

Raté c'est Vishnu:
Dieu très populaire dans l’art khmer, et auquel Angkor Vat est dédié, il y est largement représenté. Doté en général de quatre bras ( sur cette statue il en a même huit), il porte une conque, une boule représentant la terre et deux armes, un bâton et un disque. Sa monture est Garuda, le roi des oiseaux. Dans la mythologie hindouiste, Vishnu a un rôle de protecteur. Quelque soit le danger, Vishnu descend sur terre sous la forme la plus adaptée pour combattre le mal. Il apparaît ainsi sous plusieurs avatars qui reflètent l’évolution biologique de l’homme selon la doctrine hindouiste. Il prit par exemple la forme de Matsya, le poisson qui sauva les hommes du déluge ou bien de Kurma, une tortue qui servit de support à la montagne Mandara pendant le « barattage de la mer de lait ». Ses autres avatars (ou formes sous lesquelles le dieu est né à nouveau au fil des âges, n'oublions pas que les peuples asiatiques croient en la réincarnation) sont le sanglier Varaha, l'homme lion Nrisimha, le nain Vamana, Parashi-Rama le prince combattant, Rama Chandra le plus grand des héros (celui du Ramayana), Krishna l'impitoyable guerrier, et enfin Bouddha (celui du bouddhisme, c'est une continuité de l'hindouisme en fait). Le dixième avatar de Vishnu n'est pas encore apparu, il s'agit de Kalki le chevalier du jugement dernier, qui doit mettre un terme au monde à la fin de l'âge du bronze (notre époque).

Quant à Kali, c'est compliqué, mais elle n'est qu'un des aspect de Devî, la grande déesse, sous sa forme destructrice.
Shiva ( c'est un résumé très simplifié là encore) est le dieu de la création et de la destruction du monde, la personnification de l'énergie. Il danse l'univers, et quand la danse s'arrêtera, le monde disparaîtra avec, jusqu'à la danse suivante qui en créera un nouveau.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 01 Avr 2019, 14:21

Et j'avais oublié de vous parler du roi qui a fait construire Angkor Vat (c'est pas le même que celui d'Angkor Tom): Suryavarma II

Tout commence en 1107, lorsque Dharanindravarman I monta sur le trône du royaume d’Angkor suite au décès de son frère. L’empire khmer vit alors une période de troubles et de guerre civile. Or, le nouveau roi se trouve bien en peine de remettre de l’ordre au sein de son empire. Ce monarque peu ambitieux allait devoir affronter cinq ans plus tard son audacieux neveu. Bien décidé à régner, rêvant de dominer le vaste empire Khmer, le jeune homme lança une offensive contre son oncle. Il remporta une victoire écrasante sur le roi au terme d’une journée de bataille. Quant au roi Dharanindravarman I, il fut tué par son neveu alors qu’il était à dos d’éléphant. Selon une inscription retrouvée sur une stèle, Suryavarma aurait tué son oncle comme un « Garuda sur une montagne aurait tué un serpent« .

L’usurpateur se fit couronner vers 1113 et devint le roi Suryavarma II. Ce monarque allait exercer l’un des règnes les plus ambitieux de l’empire khmer. Exceptionnellement long, son règne perdura jusque en 1150. A l’époque, le royaume Khmer dominait l’actuel Cambodge ainsi que le royaume de Lopburi situé dans l’actuelle Thaïlande (vous vous souvenez la ville des singes...) et le sud du Laos. Au début de son règne, le roi s’employa à solidifier son empire et à rétablir l’ordre, le royaume ayant vécu une longue période de troubles pendant près de 50 ans. Il s’employa également à établir de bonnes relations avec la Chine impériale en envoyant des émissaires à la cour de la dynastie Song entre 1116 et 1120.

Mais Suryavarma II rêvait de conquêtes. Il lança plusieurs offensives contre les Dai-Viets dans l’actuel Vietnam en 1128, 1132 et 1138. Mais ces campagnes s’avérèrent être un échec. Il entra en conflit avec les Chams du royaume de Champa (situé dans l’actuel centre du Vietnam). En 1145, il défit les Chams lors d’une bataille navale et mit à sac la capitale royale. Il semblerait que Suryarvarma II se soit éteint peu après, vers 1150. Si le bilan de ses conquêtes militaires semble mitigé, ce roi a en revanche laissé derrière lui un héritage de taille, le temple Angkor Vat.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8795
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Jérome en Thaïlande

Message par Petro91 » 01 Avr 2019, 16:52

biodivmax a écrit:Raté c'est Vishnu:
Comment ai-je pu passer à coté de Vishnu ??? :roll:

Un des héros chanteur de mon adolescence, le grand George Harrison, a chanté "My Sweet Lord" et son fameux "bottleneck" pour la plus grande gloire de Vishnu.
Un grand moment et beaucoup de souvenirs. :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 01 Avr 2019, 17:59

"All things must pass"... :wink:

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 02 Avr 2019, 21:43

Je vais maintenant vous emmener dans un endroit enchanteur:
Le Tonlé Sap, traduit plus fréquemment par « grand lac ».
C' est un système hydrologique combinant lac et rivière portant ce même nom, d'une importance capitale pour le Cambodge. Le lac est le plus grand lac d'eau douce d'Asie du Sud-Est et un site de première importance du point de vue écologique. Il commence à quelques dizaines de kilomètres au sud du site d'Angkor. La rivière du même nom et de même orientation relie le lac au Mékong, le confluent étant à Phnom Penh. Les Cambodgiens ne font pas la différence entre le lac proprement dit et la rivière, ils englobent le tout sous le même vocable Tonlé Sap. La limite entre les deux étant floue, fluctuante, impossible à déterminer.
Le régime d'écoulement alternatif du Tonlé Sap est celui d'un cours d'eau sans source hydrographique ce qui est très rare dans le monde : selon la saison, l'eau coule du lac vers le Mékong (nord-ouest vers sud-est en saison sèche de novembre à mai) ou du Mékong, alors en crue, vers le lac (sud-est vers nord-ouest saison de fonte des neiges himalayennes et des pluies de mousson de mai à novembre), le lac servant ainsi de déversoir au trop-plein des eaux en période de hautes eaux et de réservoir en période de basses eaux.
La superficie du lac pendant la saison sèche (février à mai), est d'environ 2 700 km2 pour une profondeur d'environ 1 mètre, elle se voit quasiment multipliée par six quand arrive la saison des pluies de mousson. On estime que la surface du lac peut alors atteindre 16 000 km2 et sa profondeur 9 mètres, noyant rizières et forêts. En volume, cela représente une multiplication par un facteur 70!
L'inondation saisonnière crée un milieu idéal pour la reproduction des poissons, si bien que quelque 200 espèces y sont répertoriées. Elles ont été localement classées en trois groupes : les poissons blancs, comme Pangasius conchophilus ou Trey pra ke ; les poissons noirs comme les Mastacembelus ou les Gobies de sable, et enfin le groupe des poissons de plus petite taille, à démographie et croissance exceptionnelles. Le Tonlé Sap est du coup une des zones de pêche d'eau douce les plus productives du monde, même si les choses se dégradent à cause des barrages sur le Mekong chinois.
Le lac et ses poissons permettent aussi le refuge d'une quinzaine d'espèces de grands oiseaux en voie d'extinction, et c'est dans la réserve principale destinée à la sauvegarde de ces oiseaux, Prek Toal, que nous allons nous rendre.

Il faut bien comprendre que les contraintes de ce milieu changeant obligent les habitants de la région à adapter leurs villages, et si les villages près des berges sont montés sur des pilotis de 10 mètres, les villages sur le lac même sont carrément flottants, les maisons bâties sur de grands radeaux et soutenues par des bambous ou des barils vides. C'est donc par bateau seulement que l'on peut les rejoindre, et tous les déplacements se font par bateau, même d'une maison à l'autre. Nous avons traversé les villages de Mech Rey et de Prek Toal avant de nous diriger vers la réserve du même nom, une zone inondée immense gardée jour et nuit par des rangers qui vivent sur des petites plates formes d'observation à une dizaine de mètres de hauteur (ils y restent un an, puis vont un an dans un autre parc, qui est lui sur la terre ferme, et ainsi de suite).



Le Tonle Sap, c'est çà, une immense étendue d'eau, à perte de vue, avec des arbres et des buissons qui en émergent!
Image
Image
çà c'est le bord du lac, avec des champs de lotus à perte de vue.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le village de Mech Rey au petit matin.



Image
Merops philippinus, le guépier à queue bleue



Image

Image
Ardeola speciosa, le héron des mares de Java


Image
Arrivée au village de Prek Toal, on se rend au centre de conservation, il y a même un aquarium!


Image

Image

Image

Image

On prend un autre bateau, plus petit, pour le cœur de la réserve:


Image
çà donne çà (ce n'est pas nous, mais les seuls autres touristes dans la zone en même temps que nous, il n'y a pas foule, il faut dire qu'on est un peu loin de tout ici).


Image
Halcyon capensis, le martin pécheur à bec de cigogne


Image

Image
Le bec ouvert d'Asie, Anastomus oscitans


Image

Image
Anhinga melanogaster, les oiseaux serpents d'Asie


Image
On s'approche de la plate forme, difficile pour moi qui ai le vertige.
Il y a aussi un bateau scolaire, qui a amené toute une classe du village ici pour travailler sur l'écologie, quelle chance ils ont!

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Mais quelle vue de là haut, même si les colonies d'oiseaux sont bien loin pour ne pas être dérangées par les acitivités humaines.

On repart ensuite pour slalomer entre les arbres immergés:

Image

Image
Ichthyophaga ichthyaetus, le rare et splendide aigle pécheur à tête grise.


Image

Image
Pelecanus philippensis, le pélican à bac tacheté, ils nichent au sommet des arbres, et les cormorans et becs ouverts nichent en dessous.


Image
Phalacrocorax niger, le petit cormoran


Image
Phalacrocorax fuscicollis, le cormoran indien


Image
Phalacrocorax carbo, le grand cormoran


Image
Coracias benghalensis, le rollier indien


Image
Phaenicophaeus tristis, le malkoha à bac vert


Image
Hirundo smithi, l'hirondelle à fanions




Image

Image

Le nid de l'aigle pécheur, et encore un oiseau serpent, avant de regagner le village pour le repas.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8033
Enregistré le: 26 Jan 2012, 21:42
Localisation: Fécamp 76

Re: Jérome en Thaïlande

Message par coco76 » 02 Avr 2019, 22:59

Chapeau bas Jérôme même les oiseaux n'ont pas de secret pour toi je suis impressionné :wink:
Très belles photos en tout cas merci de nous faire découvrir ce beau pays :wink:
Jean Christophe
Membre du Gtroph 205/76
Membre de l'AFC 1886.76
:coucou:
Ma liste de Maintenance
viewtopic.php?f=106&t=6892

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8982
Enregistré le: 24 Jan 2005, 23:09
Localisation: Loiret 45

Re: Jérome en Thaïlande

Message par Tropheus45 » 02 Avr 2019, 23:00

Qu'elle album photos que tu as chapeau et qu'elle beau pays :shock: :shock:
Sébastien
Membre du Gtroph 002/45

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8795
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Jérome en Thaïlande

Message par Petro91 » 03 Avr 2019, 11:00

biodivmax a écrit:Il faut bien comprendre que les contraintes de ce milieu changeant obligent les habitants de la région à adapter leurs villages, et si les villages près des berges sont montés sur des pilotis de 10 mètres, les villages sur le lac même sont carrément flottants, les maisons bâties sur de grands radeaux et soutenues par des bambous ou des barils vides. C'est donc par bateau seulement que l'on peut les rejoindre, et tous les déplacements se font par bateau, même d'une maison à l'autre.
Le dérèglement climatique va leur fair la vie compliquée dans les années à venir. :cry:
biodivmax a écrit:Image
Ichthyophaga ichthyaetus, le rare et splendide aigle pécheur à tête grise.
Belle photo. Belle bête.
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2804
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Re: Jérome en Thaïlande

Message par biodivmax » 03 Avr 2019, 21:39

En fait, tant qu'il y a des poissons, les hommes et les oiseaux du Tonle Sap ne risquent rien, ils savent s'adapter aux variations du niveau de l'eau et à celles du climat, et la mousson existera encore malgré le réchauffement climatique. Le risque porte sur la pollution du Mékong et sur les barrières aux migrations qu'y forment les barrages hydroélectriques, la biomasse de poisson a été divisée par 10 en 50 ans, et il ne faudrait pas que cela s'aggrave encore.

Donc après la longue promenade dans la réserve, retour au village de Prek Toal pour un repas chez l'habitant bien mérité.
C'est un vrai paradis ce village, simple, beau, avec des gens souriants et charmants, et toutes ces maisons flottantes, dont certaines sont déplacées par des bateaux à moteur qui les tirent, je trouve çà drôlement sympa.
Le village s'agglutine autour de deux îlots qui restent au sec toute l'année, celui du temple et celui des bâtiments de la réserve naturelle, tout le reste flotte autour, y compris l'école, la station service, les magasins et tous les bâtiments publics.

Image

Image
Ici, c'est chez les gens qui nous accueillent, ils ont même un combattant dans un super bac:

Image

Et le père de famille revient de la pêche:

Image

Image

Image
On remarquera des quantités de Botia modesta et d'Anabas testideneus, ainsi que nombres de petits poissons-chats et de cyprinidés (je tenterai de les identifier plus tard, un peu la flemme ce soir).
Alors certes, ils vont en manger:
Image

Mais quand on lui demande ce qu'il compte faire de tout le reste, il rigole et nous emmène juste à côté de la maison:

Image

Oui, et alors?
Alors il nous fait grimper sur le grillage, et nous montre ce qu'il y a en dessous (marie-Laure redescend tout de suite, beaucoup plus vite qu'elle est montée):
Image

Car en dessous, c'est l'élevage de crocodiles (Crocodilus siamensis), et ceux qui sont en dessous de nous mesurent 2 à 3 mètres quand même, et le grillage n'a pas l'air si solide en fait (bon les enfants et moi, on reste dessus quand même, il nous dit que si c'est solide).

Image

En fait, comme il n'y a pas de zones où faire incuber les œufs, puisqu'il n'y a pas de terre ferme, il doit aller acheter les petits crocodiles nouveaux nés dans une autre ferme au bord du lac, et les fait ensuite grossir jusqu'à l'âge adulte, où ils sont ensuite vendus pour la viande et le cuir. Il y a 60000 crocodiles dans des fermes semblables tout autour du lac, et dans la nature il ne reste malheureusement qu'une poignée de crocodiles du Siam sauvages, tous les autres ayant été capturés.
Pour les nourrir, des poissons, des espèces de gros rats qui vivent dans des nids dans les arbres au milieu du lac, et surtout en saison des serpents aquatiques dont il existe plusieurs espèces endémiques (les gens les mangent aussi les serpents, mais comme ce n'est pas la période on n'en a pas vu ni goûté...)

Image

Image

Juste pour vous montrer les reptiles du coin:
Image



Image

Image
Ensuite bon repas végan, et petite sieste digestive...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Photos des membres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité