Association Gtroph

La passion pour les brouteurs du lac Tanganyika

Et si nous parlions un peu d'électricité ...

On poste ici des questions, on donne son point de vue sur la technique et la prise de vue.
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11245
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par Petro91 » 01 Juin 2021, 15:18

Nous en étions là :
Reprenons les bases :
Quand on parle de fuites, personne n'évoque des fuites d'eau mais des fuites de courant ......
Tout appareil électrique, par principe, fuit .... un peu, très peu .... très très peu ..... sauf que les fuites s'additionnent. Et là, y-a un souci !!!!
Une petite pompe perd 5 mAmp. La rampe de lumière 12 mAmp .... et ainsi de suite. Sauf que l'addition dépasse les fameux 30 mAmp du différentiel.
C'est un classique.
Dans le monde professionnel, on place toujours une protection double et cumulée en plaçant des combinés Différentiel et disjoncteurs, sur chaque ligne.

Un câble de 1.5² transporte (sur une longueur de 10m) en gros 3500w, soit 16 Amp.
Il faut augmenter la section du câble porteur au fur et à mesure que le transport est long. Sur 100m, 200m, oui, il faut beaucoup plus gros .... et c'est là que les Ingénieurs comme JéromeB interviennent. Pour calculer les résistances et pertes, afin que les électriciens utilisent la bonne section car un câble chauffe et pourrait ... avec plein de guillemets .... fondre ou se déformer.

Donc pour ce qui concerne nos installations de poissons, qui consomment peu, un câble pourrait suffire. Joel en a au moins 3 ou 4 qui alimentent les 3 ou 4 secteurs de son installation. Il est très au dessus des besoins.
Non, les câbles ne coutent pas si chers. C'est en gros 30€ les 50m de 3G1.5² .... chez Bricomachin. (pour ton info, le 4² n'existe plus depuis 30 ans) :ptdr:
Le seul que les Consuels acceptent est le 6² .... mais nous nous égarons !!

Comme Joel te le raconte si bien, son souci c'est l'humidité latente.
Dans nos pièces à poissons, nous cultivons une humidité énorme et les petites fuites dont je parlais ci-dessus deviennent souvent et imperceptiblement de grosses suites .... de 5mAmp, on passe à 15 .... et ainsi de suite !!

Voilà mon tableau de pièce à poissons :
Image

Dans le principe, il faut diviser les zones pour protéger et sécuriser :
>> Protéger les utilisateurs
>> Sécuriser l'installation,
Le principe est le compartimentage de l'installation, afin de ne pas craindre une disjonction générale car là, c'est la cata.

Dans le mien :
>> l'air est sur un circuit.
>>> les pompes sur un autre,
>>>> les lumières sur un autre .....
Ce tableau est équipé de 6 différentiels 30mAmp et plein de petits disjoncteurs 10Amp car les puissances sont très faibles.

Bon, il est pas beau .... mais ça fonctionne.
Pour info, on peut aussi mesurer la


Je vais reprendre du début car il est utile d'approfondir sagement ce sujet qui est extrêmement sérieux.
Vous trouverez facilement sur le Net des tableaux qui vous expliquerons tout ceci mais parfois ils sont un peu costauds à digérer.

Il y a les règles et leur mise en application car nos installations de pièces à poissons sont assez complexes et déroutantes pour un non-initié.
Vous avez 4 postes distincts à prendre en considération de façon séparées :
1 - Les câbles qui transportent le courant,
2 - Les protections différentielles qui protègent les utilisateurs,
3 - Les disjoncteurs qui protègent l’installation, les matériels raccordés,
4 – Le dernier point étant la terre.

----------------------------------------------------------

1 - Un câble porteur de courant se présente sous la forme de 1.5² - 2.5² - 6² ….. ou plus.
Donc un câble qui présente un toron de cuivre ou un monobrin porteur de 1.5² va transporter du courant électrique car le cuivre est un bon conducteur. Mais on peut utiliser de l’acier ou de l’alu pour d’autres applications. Je m’égare.

En transportant ce courant, le câble va s'échauffer .... peu ou beaucoup et cela va dépendre de la quantité de courant transporter, son intensité, sa puissance, son voltage.
Si le transport est fait sur une petite distance, il y a peu de perte donc nous pouvons utiliser de petits câbles ou plutôt, des câbles pas trop gros.
Si le transport est fait sur de très longues distances, il peut y avoir énormément de pertes : Ex : les lignes à haute tension.
Mais dans un jardin, les distances peuvent être longues aussi et elles sont à prendre en compte.

Voilà un tableau dans lequel je vous propose sur des calculs d’intensité, un choix de câbles que l’on devrait utiliser en fonction des éléments de puissance des appareils à raccorder sur la ligne en question. A vous de mettre vos besoins en face :

.......... Intensité........câble 1,5².....câble 2,5²......câble 6²...câble 10²
500 w....... 2,3 Amp.......100 m .........165 m.......... 395 m
1000 w..... 4,6 Amp........ 60 m...........85 m............200 m.........335m
1500 w..... 6,8 Amp.........35 m...........60 m............130 m.........225m
2000 w..... 9 Amp...........25 m............45 m............100 m........170 m
2500 w.....11,5 Amp........20 m...........35 m.............80 m.........135 m
3000 w..... 13,5 Amp.......18 m...........30 m.............65 m.........110 m
3500 w..... 16 Amp..........14 m...........25 m.............55 m...........95 m
4000 w......18 Amp.............................20 m............35 m...........85 m
4500 w..... 20 Amp.............................20 m............30 m...........75 m
5000 w..... 23 Amp.................................................25 m...........70 m




Pour ce qui concerne nos pièces à poissons, nous ne sommes pas très intéressés par les fortes puissances et les gros diamètres.
> Une règle est tout de même à rappeler, « la Loi » et c’est important :
>>> 8 PC max pour une ligne d’alimentation, c’est-à-dire un câble de 3 x 2.5².
Mais cette règle est et a été instituées pour des maisons, appartements et donc, pour des usages domestiques courants : L’aspirateur 1500/2000w qui pourrait être sur la même ligne que les halogènes sur pieds de 500w, lesquelles pourraient croiser un appareil à raclette ou à fondue de 1500/2000w ….. en gros, des puissances moyennes mais une fois qu’elles sont additionnées, représentes des consommations importantes.

Nous, dans une pièce à poissons, nous additionnons de très nombreuses demandes mais de puissances assez petites : une pompe à eau varie de 5 à 100w, les aérateurs, pompes de brassage, divers 5/10/15w et les résistances de 50 à 300w, les éclairages LED ….
Une installation totale varie de 1500 à 2500w même pour pièce bien garnie.

Nous, nos soucis sont ailleurs.
Ils sont dans la sécurité des utilisateurs et dans la sécurité des poissons.
>> Une petite pompe qui consomme 5w est tout de même alimentée par un câble qui achemine du courant en 230v …. Et il est très dangereux.
>> Cette pompe va être plongée dans l’eau, donc dans un milieu humide évident et donc très porteur, par principe ….
>> Cette pompe est aussi essentielle à la sécurité des poissons car elle fournit du brassage, du courant et donc de l’oxygène indispensable à la survie et au bienêtre des poissons !
Cette pompe doit être mise en sécurité mais ne pas disjoncter constamment ou manière intempestive.

Pour des raisons de sécurité, les constructeurs ont noyé les moteurs et les contacteurs de pompes dans de la résine, limitant ainsi les risques de fuites de courant.
Sauf qu’avec l’usure, le vieillissement des plastiques les pompes aussi peuvent nous causer des soucis à la fin de leur vie …. Mais il ne faudrait pas que la fin de leur vie soit la fin de la nôtre.

2 – La/les protections différentielles servent à protéger les usagés.
Les premières protections différentielles apparues dans le monde domestiques ont été pour la protection de salle de bains, puis des cuisines …. Enfin ont été généralisées aux installations, accompagnées d’une stricte réglementation.
Alors pourquoi 30mAmp, simplement car au-dessus ou à partir de 50mAmp, le courant électrique peut tuer un humain en bonne santé, par simple contact.

Dans une installation domestique, le différentiel de référence fourni par EDF coupait à 500 mAmp jusqu’aux années 2000. Depuis ils installent, en tête d’installation, des coupures à 300 mAmp.
Je vous laisse imaginer une bourre à 500 mAmp …… Pas frais, frais, l’électrocuté.

Aujourd’hui les installations sont protégées avec des 30 mAmp et c’est parfait … sauf pour nos installations de poissons.
Les fuites de courant, micro fuites, s’additionnent et c’est là que le drame commence.
Une vieille résistance de chauffage, une vielle pompe, une PC un peu humide ou dont les contacts vieillissants vont « bavés », les contacts de tubes de néons ou LED qui sulfatent légèrement …. la rallonge Chinoises bien connue de tous, dont les lamelles internes seraient trop écartées et feraient un mauvais contact ....
La liste est non exhaustive.
Alors, en additionnant des fuites de 5mAmp avec des 10mAmp, totalement anodins de base, on en arrive à dépasser les fameux 30mAmp de la protection dans le tableau et lorsque la coupure « de protection » se passe pendant des Congés ou une absence prolongée, c’est la cata.
Pourtant, tout à réellement bien fonctionné.

Pour nos installations de poissons, nous ne pouvons pas nous contenter de tableau simple à coupure à 30mAmp, il faut multiplier les zones et multiplier les protections en séparant les zones à protéger.

3 – Les disjoncteurs coupent et protègent en cas de contacts francs.
Une disjonction a lieu lors d'un contact simple et direct entre le + et le moins, le plus et la terre.
Un cours circuit fait tomber le disjoncteur.
Sur une installation, les disjoncteurs sont calibrés selon leur usage et donc l’appareil qu’ils auront à protéger, 2, 10, 16, 20, 32 …. Pour ne citer que ceux dont nous avons l’usage domestique.
Pour ce qui nous concerne, dans une pièce à poissons, mieux vaut protéger avec 5 x 10 Amp que de placer un 32 qui couperait haut sans réelle protection.

4 – La terre est notre seule façon de laisser échapper les surtensions, les fuites ou les accidents d’usage multiples.
La terre se mesure avec un petit appareil simple.
La base légale dans le monde domestique et pour être conforme à la Réglementation Française, une prise de terre doit avoir une résistance inférieure à 100 ohms.
Il faut donc que la fuite de courant ne rencontre qu’une résistance la plus faible possible.

Nous pouvons avoir de grosse différence en Eté et en Hiver. En effet, une terre humide laisse mieux passer le courant (meilleur conductivité) qu’une terre sèche.
Il faut donc trouver au pic de terre, au cordon ou à un fond de fouille, une position ad-oc et vérifier au fur et mesure qu’il y a bien la bonne résistance.
On peut obtenir une valeur de moins de 20, en s’adaptant à la situation de la maison.

Voilà.
C’est un peu long à lire mais le sujet est d’importance et suite aux « déclarations imbéciles » émises voilà quelques temps, je voulais que vous arriviez à comprendre que ce sujet est intéressant ..... quand on a tous les éléments et suffisamment compliqué pour ne pas le laisser partir en délire.
Bonne lecture.
Si vous avez des questions ….. :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1138
Enregistré le: 08 Fév 2020, 19:50
Localisation: aube 10130

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par PHILIPPE 10 » 01 Juin 2021, 16:52

bien expliqué, il n'y a pas grand chose à rajouter!!!
je dirai simplement pour la section des cables et d'une manière générale et pour une habitation normal:
- pour l'éclairage du 3x1.5 carré 10A
- pour les prises du 3x2.5 carré 16A
- pour la cuisine ( four et plaque de cuison) 3x6 32A carré avec branchement en directe

pour l'humidité on peut aussi avoir la condensation dans des prises placé sur un mur froid, pour l'évité on place une planchette de bois traité contre l'humidité entre le mur et la prise.
quelques modes de calcule simple et rapide qui vous donne une indication sur l’installation électrique à prévoir:
- W= watt
- A= ampère
- V= volt
W : V= A pour connaitre le nombre d'ampère
A x V = W pour connaitre le nombre de watt

petro quelque info complémentaire à rajouter...
GRENIER Philippe
MEMBRE GTROPH 311/10 :boire:
Lien vers ma liste de maintenance:
viewtopic.php?f=106&t=7823

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11245
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par Petro91 » 02 Juin 2021, 08:16

On peut mettre un disjoncteur de 20Amp sur du 2.5² aussi .... Lave linge ...ex. :wink:

Mais le but est surtout de faire comprendre que nos installations de pièces à poissons n'ont pas grand chose à voir avec les tableaux domestiques de la maison ou d'appartement même si la base de résonnement est la même.
Il faut réfléchir aux zones à protéger et s'il faut diviser un bac en plusieurs parties : Air, filtre, éclairage ... pour protéger le bac de ses propres sécurités, faut le faire.

Et contrairement aux imbécilités qui nous avaient été imposées voilà quelques jours, mieux vaut un câble de téléphone bien protégé en amont, qu'un câble de 2.5² sur un 500mAmp. :ptdr:

Sauf à finir en Punk avec des cheveux rouges. :boire:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1767
Enregistré le: 23 Aoû 2018, 11:01

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par JeromeB » 02 Juin 2021, 22:13

Un grand merci à Petro91 pour ses explications limpides.

Au risque de faire redite, je voudrais repréciser quelques points
- La section des câbles est dictée par la puissance utilisée, avec une solide marge (plutôt 100% que 10%...)

- L’ampérage des disjoncteurs est déterminé par la section des câbles qu’ils protègent. Si le câble est prévu pour du 15A, le disjoncteur saute nettement avant 15A.

- Le différentiel sert à protéger l’aquariophile.
Le disjoncteur protège la maison et évite que les câbles ne fondent et entraînent un incendie. Le différentiel évite lui que le passionné de poissons qui a la main dans le bac et des pieds nus sur le sol mouillé, ne voie des petites imperfections de l’installation lui envoyer plus de 50mA dans le cœur, ce qui l’expédie illico presto ad patres. Car la peau sèche transmet très peu l’électricité, alors que l’électricité traverse aisément une peau humide, avant de trouver le chemin du cœur....
Le différentiel 300mA du tableau EDF ne sert à rien en aquariophilie. Il faut du 30mA.

- Une bonne installation comprend des tableaux et éventuellement des sous-tableaux, avec toute les quelques prises un disjoncteur et tous les quelques disjoncteurs un différentiel. Cela n’empêche pas une installation de sauter, mais en réduit la portée à quelques prises.
Par exemple, en disposant 2 pompes de remontée en cascade, si elles sont branchées sur des parties différentes du tableau, la probabilité que les 2 sautent en même temps devient faible et l’aquarium continuera à fonctionner.

- L’installation doit être la moins exposée possible à l’humidité. Donc étanchéification des parois pour éviter l’humidité dans les murs. Boitiers et raccordements sont aux mêmes normes qu’en extérieur. Les tableaux électriques sont prévus pour milieu humide.

Ce n’est pas un sujet compliqué. Avec ordre et méthode, cela va tout seul et on a très rarement des problèmes. En sens inverse, la négligence se paye cher…
Jérôme
Membre Gtroph 287/92

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11245
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par Petro91 » 03 Juin 2021, 10:10

Image
En zonant les protections, on se met à l'abris des risques de coupures dues au vieillissement du matériel et parfois aussi, à l'humidité.

Sur le 1 :
je coupe et protège les filtres, pompes des 7m et 4.5m,
Sur le E :
je protège et coupe le 2ème filtre du 7m, + brassage de 2,
Sur le Lum,
je coupe et protège toutes les lumières, LED et Spots, de toute la pièce. Que la lumière,
elle est gérée par 3 horloges,
Sur le 1er 30mAmp en bas à gauche,
je coupe et protège toutes les pompes des petits bacs posés sur le 4.5m et le compresseurs central d'air,
Sur le 2éme 30mAmp en bas au centre,
je coupe et protège toutes les pompes qui sont sur le 7m,
Sur le dernier à droite,
je coupe et protège toutes les pompes, filtres, Tortues, bacs du bas et les 3 résistances.

Ainsi en séparant en zones ou compartiments de protections, l'un peu couper et pas les autres.
Cela impose seulement l'utilisation de 6 différentiels pour créer 6 zones !

Un bac peut donc avoir une zone électrique disjonctée et continuer à protéger les occupants sans risque de coupure totale du bac. :wink:
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1767
Enregistré le: 23 Aoû 2018, 11:01

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par JeromeB » 03 Juin 2021, 10:37

Et le tableau de Petro91 a des marquages, indispensables pour savoir à quelle partie de l'installation correspondent les diverses protections. :D

Franchement, ce sujet est important. Jeune étudiant, il y a longtemps, j'ai eu en début d'année droit à 2 heures de cours de sécurité électrique avec photos des dommages aux installations et aux hommes à l'appui. Très moche. Depuis, j'exige des installations électriques non seulement aux normes, mais très sécurisées dans les zones humides (cuisine, salles de bains, proximité d'aquariums).
Jérôme
Membre Gtroph 287/92

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 84
Enregistré le: 11 Jan 2017, 08:59

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par marco76 » 03 Juin 2021, 15:41

Bonjour a tous

philb doit dormir pas dans le bon post

mes quatre bac on leur propre tableau avec une protection pour chaque pompes et chauffages avec dans la piece une ventilation
jamais de souci
mon dernier bac 300/100/70 va etre autonome

cldt

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1767
Enregistré le: 23 Aoû 2018, 11:01

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par JeromeB » 03 Juin 2021, 16:06

Top!!!
Jérôme
Membre Gtroph 287/92

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7428
Enregistré le: 23 Juin 2015, 15:52
Localisation: Paris

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par philB » 03 Juin 2021, 20:09

marco76 a écrit:Bonjour a tous

philb doit dormir pas dans le bon post

mes quatre bac on leur propre tableau avec une protection pour chaque pompes et chauffages avec dans la piece une ventilation
jamais de souci
mon dernier bac 300/100/70 va etre autonome

cldt


Oui désolé j' ai supprime 🙂 J ai sans doute fait un court circuit 😎😂
philB
membre Gtroph 269/75
Lien vers ma liste de maintenance:
https://gtroph.fr/forum/viewtopic.php?f=106&t=6927#p117471

"Tous ceux qui connaissent le succès ont d'abord rêvé à quelque chose."
proverbe amérindien

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11245
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par Petro91 » 04 Juin 2021, 09:38

marco76 a écrit:mes quatre bac on leur propre tableau avec une protection pour chaque pompes et chauffages avec dans la piece une ventilation
jamais de souci
mon dernier bac 300/100/70 va etre autonome
C'est aussi une bonne solution, un tableau par bac et un disjoncteur par matériel, ou fonction.
Sauf que ça coute cher.
Un combiné interrupteur différentiel bipolaire en 30 mAmp - 40Amp ou même 10Amp - courbe A ou AC .... ça coute entre 50 et 80€.

Au bout du compte, c'est ma chère installation, à tout point de vue. :?
Eric
Membre du GTroph

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 84
Enregistré le: 11 Jan 2017, 08:59

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par marco76 » 04 Juin 2021, 11:04

Bonjour a tous
j ai la chance que mon gendre ses son boulot donc un gros avantage

tous les tableau son etanche et tous relié a la terre


cldt

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1767
Enregistré le: 23 Aoû 2018, 11:01

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par JeromeB » 04 Juin 2021, 13:41

Tu as de la chance. Un tableau électrique défectueux, c’est une bonne manière de se débarrasser de ses beaux parents!
Jérôme
Membre Gtroph 287/92

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11245
Enregistré le: 04 Juil 2008, 18:54
Localisation: Morsang sur Orge 91

Re: Et si nous parlions un peu d'électricité ...

Message par Petro91 » 04 Juin 2021, 14:06

marco76 a écrit: tous les tableau son etanche et tous relié a la terre
Blague dans l'coin, une terre efficace, très basse en résistance, est une des choses primordiales.
Merci de le rappeler. :roll:
Eric
Membre du GTroph


Retourner vers Matériels et techniques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité